La GED intuitive, le concept de l’éditeur lyonnais Novaxel

Stratégies Channel

Novaxel développe et édite un logiciel de GED. La société fondée en 1994 et établie à Lyon, compte aujourd’hui pas moins de 100 000 utilisateurs !
Parmi ces 100 000 utilisateurs, on retrouve pour l’essentiel des PME/PMI, mais aussi des grands réseaux d’assureurs (AGF, GFA), des experts-comptables, des transporteurs, des collectivités locales, ainsi que des administrations et des grands comptes (Alcatel, Chantiers de l’Atlantique, Vinci, Office public HLM de Nanterre, Oséo, SAPRR, SNCF, etc).
Récemment Novaxel, surfant sur les thématiques porteuses du marché, a  enrichi sa solution d’un module de workflow et d’intégration des certificats électroniques délivrés par ChamberSign. Dès lors, La « GED intuitive » devient aussi la « GED de Confiance ».

Interview de Jean-Dominique Romieux, PDG de Novaxel

Jean-Dominique Romieux, Président Directeur Général et Cofondateur de la société Novaxel : « le mérite N°1 de nos solutions : offrir un accès ultra-rapide aux informations sur tous types de supports »

Rencontré à Paris, il y a quelques jours, en provenance de Lyon, le PDG et Cofondateur de Novaxel a bien voulu répondre à nos questions et éclairer un peu nos lanternes sur la stratégie de sa société et ses ambitions sur les marchés français et européens.

Channel Insider Bonjour Monsieur Romieux, pouvez-vous vous présenter et présenter votre société Novaxel ?
Jean-Dominique Romieux Bien volontiers. Martine Joulia-Cubizolles et moi-même, les deux créateurs de Novaxel, sommes des anciens de Solys Informatique (qui avait racheté il y a longtemps maintenant l’éditeur de logiciels de gestion Logidis).
Nous avons d’emblée voulu nous spécialiser dans le domaine de la GED car, en 1994 quand nous nous sommes lancés, elle en était encore à ses débuts et nous jugions qu’il y avait un chaînon manquant dans l’organisation des entreprises : la numérisation du papier et son classement.
Au départ, nous nous sommes centrés sur le métier de l’assurance et nous avons vendu non pas un produit mais un service : numériser et archiver les conditions générales des assureurs sur CD-ROM, à l’attention des courtiers, ravis de cette proposition…
En 1998, nous avons décollé avec un gros contrat signé avec Generali, puis avec les AGF. Et puis nous avons diversifié nos domaines cibles, en proposant nos outils de GED aux experts-comptables. Nous avons développé notre propre moteur de GED et avons créé un logiciel maison pour les satisfaire.

Aujourd’hui, quels sont les métiers que vous ciblait ?
Novaxel travaille dans de nombreux secteurs désormais, avec une spécialisation par profession. Des exemples ? Les administrateurs de biens, les professions juridiques, l’administration, les services fiscaux, l’immobilier, la santé, les services d’aide à la personne, les constructeurs, les entreprises de transport, les collectivités locales, etc.
En fait, dès qu’il y a des milliers de documents à traiter au sein d’une structure, au milieu desquels il faut parfois trouver une aiguille dans la botte de foin, nous sommes présents… Cela va du petit cabinet à la grosse structure avec plusieurs établissements géographiquement dispersés. A ce jour nous comptons environ 10 000 clients en portefeuille, soit approximativement 100 000 utilisateurs de nos solutions !
Notre clientèle est d’autant plus variée qu’elle résulte du travail de nos partenaires éditeurs métier, mais aussi de partenaires distributeurs (Ricoh,Toshiba, Xerox, …)

Combien de personnes travaillent pour Novaxel et quel chiffre d’affaires réalisez-vous ?
Nous sommes environ 25, dont quelques personnes présents en régions, y compris outre-mer. Au-delà des gens qui travaillent directement pour nous, nous fonctionnons à travers de multiples partenariats. S’agissant du chiffre d’affaires, nous avons dépassé les 2 millions d’euros en 2007 (avec un résultat d’exploitation s’élevant à 12% de cette somme). En 2008 nous devrions atteindre voire dépasser les 3 millions d’euros.

Vous avez signé récemment un accord avec une firme importante. Pouvez-vous nous en parler ?
J’imagine que vous faites référence à Ricoh, dont nous sommes en effet les partenaires autour d’un module « OrganiGED » en marque blanche. Ce partenariat déjà important évolue positivement vers un partenariat à l’échelle européenne, ce qui est un véritable challenge pour Novaxel. Un challenge car nous allons devoir réaliser un gros travail technique préparatoire pour que notre solution soit vraiment multilingue (les outils n’étaient jusqu’ici qu’en deux langues, français et anglais). Nous avons également signé un partenariat fort avec Chambersign, autour du concept de signature électronique. La signature électronique découle naturellement du phénomène de dématérialisation. Dans une première étape il s’est agit d’authentification de fichiers et de dossiers. Nous avons également travaillé à la notion de coffre-fort électronique.

Sur qui vous appuyez-vous d’un point de vue technique pour mettre au point vos solutions ?
En fait nous utilisons des solutions, des briques existantes, que nous ‘mettons à notre sauce’, que nous intégrons à nos produits. En matière d’EDI, nous travaillons beaucoup avec le Conseil Supérieur des Experts-Comptables. Notre modèle économique est 100% indirect, nos partenaires étant essentiellement des éditeurs métier, mais nous voulons aussi toucher des éditeurs d’ERP.

Aujourd’hui, qui sont vos plus « gros » clients finaux ?
On peut en citer beaucoup… Je dirais les services fiscaux de Bercy, la SNCF, la Poste, Sephora, les Magasins U, et bien d’autres encore. Quels avantages concurrentiels présentent vos solutions sur le marché de la GED ? Je dirais que nous savons avec nos solutions intégrer tous les formats (textes, images, sons, vidéos, etc.) Nous avons même développé un outil de conversion à la demande de tous types de documents en PDF certifié. Au-delà le mérite N°1 de nos solutions c’est d’offrir un accès ultra-rapide aux informations sur tous types de supports. L’ambition majeure est d’offrir une sorte de chapeau organisationnel dans les entreprises, avec des règles et des contrôles, et un outil de management de l’information et d’organisation.

Quid justement des modèles d’organisation ?
Nous nous appuyons sur des modèles d’organisation assez classiques et notre mode de fonctionnement a évolué pour offrir des services via le Web, avec une prise en main à distance des serveurs et des outils de préconisation, d’installation, de formation. Il ne s’agit pas pour nous de nous substituer à nos revendeurs, mais de leur apporter l’appui logistique en amont comme en aval qui va leur permettre d’assurer leur vente et de proposer des solutions adaptées et pérennes.

Recrutez-vous des revendeurs nationaux, en régions ?
Oui, j’allais y venir. Nous avons environ 250 revendeurs à ce jour, mais sommes toujours en quête de revendeurs motivés et de réseaux. Nous leur offrons une formation opérationnelle en 2 jours, ainsi qu’un accompagnement commercial et technique garanti.

Quelle enveloppe budgétaire faut-il débloquer pour accéder à vos solutions ?
En termes de prix public, nous démarrons avec une version monoposte à 950 euros HT (dont 40 points de remise environ pour les revendeurs). On part ensuite sur des solutions à 5 postes, y compris décentralisés, pour 2 500 euros HT. Pour une solution 20 postes, il faut compter 10 000 euros.

Quel équipement technique recommandez-vous ?
Notre technologie repose sur le mode client/serveur, donc nous conseillons un serveur dédié. En ce qui concerne le ou les scanners pour les numérisations, nos solutions sont compatibles avec de très nombreux modèles, et pas seulement les modèles bureautiques utilisés habituellement par les solutions d’OCR.

Etes-vous à la recherche de nouveaux partenaires ?
Oui, nous recherchons en permanence de nouveaux partenaires. Tous les 15 jours – 3 semaines environ nous organisons des sessions de formation d’accréditation (elles sont payantes mais les partenaires qui entre en relation avec nous par ce moyen sont très vite remboursés de cet investissement initial). N
ous proposons aussi des formations certifiantes, validées par un agrément. Nous comptons boucler d’ici le début de l’année prochaine une structure de partenariat à plusieurs niveaux (type gold, silver, preferred, etc.).

Comment communiquez-vous vis-à-vis de l’extérieur ? Nous participons à de nombreux salons, dont un virtuel (« Entreprendre »), mais aussi le congrès national des Experts-Comptables et nous accompagnons nos partenaires régionaux à l’occasion de manifestations elles aussi régionales. Nous sommes également associés à des roadshows de constructeurs. Tout au long de l’année, nous communiquons via des mailings-lists thématiques (au nombre de trois) : la mailing list métiers, la mailing list Distribution et la mailing list Clients finaux/utilisateurs. Enfin, depuis peu, nous avons lancé une WebTV dont le contenu est rafraichi tous les lundis.

Monsieur Romieux, je vous remercie.


Une croissance de 30% et une internationalisation en marche

Novaxel a annoncé tout récemment une croissance de 30% de son chiffre d’affaires, ainsi que l’implantation prochaine d’une filiale à Londres.
Une ouverture à l’international depuis longtemps inscrite dans ses gènes. 

Dans un marché connaissant un taux de 15% de croissance globale, Novaxel a donc enregistré en 2007, une croissance de 30% de son CA, pour une marge nette de 15%.

De très bons résultats commentés par Martine Joulia-Cubizolles, Directrice Générale et Cofondatrice de Novaxel : « Nos très bons résultats témoignent de l’efficacité de notre stratégie de distribution auprès de nos partenaires revendeurs et intégrateurs en France mais également d’une vision clairvoyante sur les solutions liées à la dématérialisation. »

Pour Novaxel, l’ouverture prochaine d’un bureau commercial à Londres est le premier pas vers le reste de l’Europe. L’entreprise compte sur son bureau londonien pour constituer une plate-forme de distribution visant dans un premier temps l’Europe du Nord.


Une nouvelle solution pour les dirigeants

Novaxel propose depuis le premier trimestre aux dirigeants d’entreprise une solution spécialement conçue pour eux, en partenariat avec leur expert-comptable.
Pour Martine Joulia-Cubizolle : « aujourd’hui, il n’existe pas de GED pour les  dirigeants. Or, celle-ci devient indispensable face au volume d’informations qui doit être conservé. Nous avons travaillé avec des experts-comptables, et les acteurs du conseil afin de créer un modèle d’organisation s’adressant exclusivement à eux

La solution de Novaxel qui leur est dédiée apporte aux dirigeants et chefs d’entreprise une visibilité totale sur leurs documents privés. Deux nouveaux modules ont été ainsi développés pour des applications métier spécifiques :

*    Module – Conseil aux dirigeants
Novaxel a conçu une offre permettant la dématérialisation, la centralisation et l’organisation de tous les documents privés des dirigeants et chefs d’entreprise. Le module « Conseil aux dirigeants » contient différents classeurs, développés avec différents partenaires, leaders sur leur secteur, correspondant chacun à une thématique particulière : gestion de patrimoine, reconstitution de carrière, retraite, prévoyance, santé, fiscalité personnelle, planche de bord, etc.

*    Module – Commissaires aux comptes
Afin de répondre aux besoins des commissaires aux comptes désirant garantir la bonne conformité de leurs procédures, Novaxel propose un module permettant l’organisation, le classement et la validation de la totalité des documents. Outre un modèle d’arborescence générique pour les cabinets d’expertise comptable, le module CAC (Commissaires Aux Comptes) comprend des feuilles de travail métier spécialement conçues pour la profession. Il intègre également un module de workflow permettant d’assurer le suivi en temps réel des travaux validés.

Selon Martine Joulia-Cubizolles : « L’enjeu est de centraliser le travail des collaborateurs autour de la logique d’organisation de l’entreprise. Or, aujourd’hui c’est la logique d’organisation de chaque collaborateur qui s’impose.  L’offre Novaxel se distingue ainsi en apportant à l’entreprise, la technologie et le savoir-faire, lui permettant de maîtriser son organisation. »


Novaxel aide à lutter contre « l’infobésité » en toute saison !

La boulimie d’infos n’est plus un problème si l’on en croit le N°1 de la « GED intuitive » qui invente ce drôle de mot-valise à dessein pour mieux vendre sa solution.

A la clé : le « relooking » de l’interface utilisateur, toujours aussi intuitive, de son logiciel. Objectif : offrir tout le confort d’un bureau personnel et convivial, tout en se coulant dans l’organisation de chaque entreprise. Grâce à des jeux de transparence et de fonds d’écran personnalisables à sa guise, Novaxel met de l’ordre là où il y a du chaos…

Martine Joulia-Cubizolles , la Directrice Générale de Novaxel, explique le pourquoi de cette nouvelle interface : « Pour des milliers de personnes, la GED Novaxel est LE logiciel qui centralise toute la vie de leur entreprise. Avec cette nouvelle interface, Novaxel devient  le bureau personnalisé au cœur de leur organisation ».

La nouvelle mouture de Novaxel reste en revanche fidèle à la simplicité de son architecture. A savoir 4 colonnes – armoire, rayon, classeur, dossier.
Plus d’infos sur www.novaxel.com


Express Marée choisit Novaxel et ChamberSign

ChamberSign et Novaxel ont mis en place une plate-forme de dématérialisation chez Express Marée, spécialiste français du transport de produits frais.

ChamberSign France, Autorité de Certification des CCI et Novaxel, éditeur et développeur de solutions de GED, ont accompagné Express Marée dans la dématérialisation de l’ensemble de sa chaîne de facturation. Désormais capable de délivrer des factures électroniques à valeur probante par courrier électronique, Express Marée enregistre des économies significatives et se distingue par son sens de l’innovation.

« Nos clients sont extrêmement satisfaits de notre service novateur et de la méthode de travail en mode dématérialisé que nous avons mise en place avec l’aide de Novaxel. Ils voient dans cette évolution technologique un surcroît de transparence, de sécurité et de rapidité de notre part », explique  Stéphane Grignon, Directeur Financier d’Express Marée.
   
Pour numériser et archiver automatiquement les quelque 3000 factures émises mensuellement, Express Marée a mis sur pied un dispositif de gestion fonctionnant en ligne. Avec l’aide de Novaxel, Express Marée a développé auprès de ses clients une interface leur garantissant un accès permanent à l’historique de leurs factures sur une durée de 5 ans. Environ 180 000 factures sont ainsi stockées et accessibles de manière sécurisée.

« La confiance et l’implication d’Express Marée ont permis à Novaxel de franchir un nouveau palier dans la conception de plate-forme de dématérialisation. L’object
if de Novaxel n’est pas d’apporter davantage de technologie mais de contribuer à l’amélioration de la qualité de l’offre de service de nos clients
», explique Martine Joulia-Cubizolles, Directrice Générale de Novaxel.

Sur les quelque 800 clients de la société de transport, près de 500 ont déjà signé la convention permettant l’échange de facture par courrier électronique. « Ils reçoivent le document une heure après son émission, alors que les autres doivent attendre deux ou trois jours » précise Stéphane Grignon, Directeur Financier d’Express Marée.

Des économies d’échelle significatives

Le transporteur estime la réduction de ses coûts à 15%, tandis que son activité a progressé d’environ 60%. Grâce aux outils de GED mis en place et à la remise à jour de certains processus internes, les collaborateurs d’Express Marée ont aisément changé leurs méthodes de travail pour gagner en performance, ce qui a un impact direct sur la gestion des coûts.

Pour Stéphane Grignon, la dématérialisation de la chaîne de facturation offre des économies d’échelle conséquentes à tous les niveaux : « L’économie réalisée sur les consommables tels que le papier et les coûts d’envoi est également gigantesque, environ 25 000 euros par an ! De fait, l’investissement initial s’est avéré amorti en à peine 4 mois. »

ChamberSign France, tiers de confiance des Chambres de Commerce et d’Industrie, a été associé au projet mis en place par Novaxel. Olivier Demilly, Délégué Général Adjoint de ChamberSign France, précise : «Les procédures de dématérialisation de factures poursuivent leur développement grâce  notamment à des solutions de gestion électronique de documents telles que celle proposée par Novaxel. Le cas d’Express Marée témoigne incontestablement de l’évolution réalisée ces dernières années dans la sécurisation des échanges entre entreprises et clients/fournisseurs ».