Toshiba ajoute 128 Go de stockage sur SSD à sa ligne de produits Portégé

Produits & Services

Dans la bataille en cours pour construire des notebooks aussi fins et légers que possible, Toshiba prend la tête de la compétition avec la dernière mouture de son Portégé, le R500-S5007V.


Adaptation d’un article de Channel Insider US de Frank Ohlhorst

Quand un petit PC réclame un gros prix, c’est qu’il y a certainement là-dessous quelque chose d’intéressant. Dans le cas de Toshiba, le petit notebook s’appelle Portégé R500-S5007V et le prix affiché est de 3 000 dollars. Avec juste 2.4 pounds (un tout petit peu plus d’un kilo), le R500 est l’une des machines les plus légères du marché, particulièrement quand on considère que le Portégé offre deux unités embarquant 128 Go de stockage (sur SSD).

Maintenant à quoi avez-vous droit réellement pour 3 000 dollars ? Peut-être la réponse se trouve-t-elle dans les caractéristiques suivantes :
·        Windows Vista Business (« downgrade » XP en option).
·        Processeur Intel Core 2 Duo U7700- 1.33GHz, 2MB L2, 533MHz FSB
·        2 Go de mémoire vive (PC2-5300 DDR2 SDRAM)
·        128 Go Serial ATA SSD
·        Ecran 12,1 pouces affichage large haut contraste
·        Résolution 1280 x 800 (WXGA) (transreflective backlit LED)
·        Chipset Intel Graphics Media Accelerator 950
·         Lecteur 7mm, 8xDVD-SuperMulti (+/-R SL) compatible 9 formats 
·         Intel Wireless Wi-Fi Link 4965AGN 
·         Intel PRO/1000 – 10/100/1000 Ethernet
·         Bluetooth 2.0 + EDR
·         lecteur empreinte digitale, sécurité par mot de passe, emplacement pour câble de sécurité.
·         Microphone, speaker monaural, jack microphone, jack casque stéréo
·         1 slot PC Card Type II, 1 slot SD, 3 ports USB 2.0
·         Clavier 85 touches, touchpad, Toshiba Outdoor Display Switch.
·         3 ans de garantie standard.
 

 

Une fois que vous combinez les mots fin, léger et notebook dans une phrase, beaucoup de gens entendent « compromis »… Le Toshiba Portégé R500-S5007V aide à éliminer le mot « compromis » de la phrase.

Par exemple, le R500 embarque un vrai clavier « pleine taille », un écran dont la taille d’affichage est décente et un lecteur optique intégré au sein d’un système qui offre presque 7 heures d’autonomie sur la batterie et un large panel de ports d’extensions, ce qui réduit effectivement les compromis effectués habituellement sur les portables typiquement fins et légers.

La longue vie de la batterie et un petit « form factor » est habituellement synonyme de faibles performances. Ici, Toshiba a fait ce qu’il fallait pour éliminer sans coup férir ce vilain mot de « compromis ».

La combinaison du processeur U7700 d’Intel, de 2 Go de RAM et du lecteur de SSD donne à cette machine des performances qui obtiennent un score au test PassMark de 320. Pas dans les plus performants certes, mais aussi véloce que la plupart des notebooks pesant trois fois du marché.

Les voyageurs réguliers vont tomber en amour avec  ce Portégé facile à transporter, très robuste et bien fabriqué. Pour ceux qui transitent sur de longs vols, les dimensions réduite de ce notebook  font qu’il peut être utilisé confortablement dans les sièges typiques des avions avec une place réduite à la portion congrue, sans l’angoisse que l’écran ne s’abime si le siège de devant se rabat soudainement.

Pour ceux qui réalisent régulièrement des présentations, le port VGA vient à votre secours, mais le simple haut-parleur n’étant pas de bonne qualité, un projecteur muni de haut-parleurs intégrés devient le secong meilleur ami du présentateur. Le clavier offre un bon rendu et une bonne réponse aux frappeurs rapides et le touchpad n’est pas en reste, qui donne un bon contrôle du curseur.

Alors que le Toshiba Portégé R500-S5007V fait un excellent travail pour minimiser les  compromis évoqués, il y’a un compromis qui ne peut être ignoré, qui affecte le porte-monnaie : son prix de 3000 $. Surtout quand on considère que le Portégé offre tout compte fait les performances et les fonctionnalités d’un ordinateur portable tarifé au bas mot moitié moins cher, mais au prix du double de taille. Cela limite donc sa portée au col blanc voyageur, qui demande toujours le meilleur en matière de spécifications et de commodités.