Trois mois avec l’Eikon de Blizzpartners, ou le plaisir de « swiper »

Produits & Services

Un trimestre avec l’Eikon au bout du doigt… C’est que j’ai vécu. Mais l’Eikon, c’est quoi ? C’est un lecteur d’empreintes digitales qui, connecté à un PC ou un MAC, permet de sécuriser son ordinateur, d’accéder à ses fichiers confidentiels en montrant simplement patte blanche (c’est le cas de le dire pour une fois) et de faire confiance à sa mémoire électronique pour retrouver les couples login-mot de passes qui s’accumulaient jusqu’ici dans votre cerveau (ou dans un fichier non sécurisé).

Le produit, qui repose sur l’excellente technologie de reconnaissance digitale d’Upek, coûte moins de 50 euros TTC. Et pourtant, autant le dire tout de suite il nous a emballé, tant par sa facilité d’installation (en USB2, tant sur MAC que sur PC) et d’utilisation, que par son côté « bon enfant » recelant pourtant un produit vraiment sûr (car les mots de passes sont cryptés par le dispositif). Ici, un simple déplacement de l’index sur sa surface et tous les  « Sésame ouvre-toi » du monde sont au rendez-vous. Un déplacement du doigt pour lequel Blizzpartners, le concepteur de ce produit innovant, a imaginer un verbe : « Swiper » !

En utilisation professionnelle il s’avère épatant. Mais on peut aussi s’en servir à la maison, avec de jeunes enfants, via une fonction intégrée de contrôle parental, le lecteur acceptant 15 empreintes digitales différentes.

Côté pro, on peut s’en servir aussi pour lancer du bout du doigt telle ou telle application (Word, Excel, etc.) et le cryptage est assuré par l’AES 256 bits. Beaucoup plus convaincant à mon avis que le produit sorti par Microsoft il y a quelques années (il était notamment moins sécurisé et moins pratique à l’usage), l’Eikon bénéficie d’une interface utilisateur vraiment bien faite.
Particularité de l’utilisation sous Windows XP ou Vista : la prise en charge de RSA SecurlD et le lanceur d’applications qui remplace avantageusement celui de l’OS. Sous Mac, on bénéficie d’un déverrouillage rapide et pratique du trousseau de clés.

Evidemment, on peut considérer que de nombreux utilisateurs de portables disposent sur leur machine d’un lecteur d’empreintes digitales ad hoc, ce qui limite sa portée aux ordinateurs fixes ou portatifs non équipés (par exemple les Netbooks). Cependant à l’usage, l’emplacement du lecteur ad hoc sur les PC portables n’est pas toujours optimal, et il arrive souvent qu’on le déclenche par erreur, ce qui n’est pas le cas avec l’Eikon.    

Facile à vivre au quotidien et peu encombrant sur le bureau (on peut qui plus est le remiser dans un tiroir si on veut cesser de l’utiliser, ce qui n’est pas possible avec les lecteurs intégrés), l’Eikon est – allez, on ose – un produit pas con ! Et suffisamment bon marché pour intéresser tous types de publics.

Blizzpartners, un nouvel acteur, des solutions pros et grand public
Blizz Partners, dont le siège social est situé à Issy les Moulineaux, a été fondée début 2008 à l’initiative d’Elisabeth Jeand’Heur. Son objectif est de proposer, sur le marché français, des solutions logicielles, matérielles et des prestations de services innovantes de grande qualité à destination du grand public comme des professionnels.
Pour ce faire, la société s’est entourée de partenaires de pointe, que ce soit dans la fabrication de matériel ou le développement de logiciels. Le tout avec un œcuménisme assumé Mac & PC.  Outre le choix de travailler avec des partenaires revendeurs (Elisabeth Jeand’Heur est du reste toujours à la recherche de partenaires), Blizzpartners dispose également de son propre site internet marchand.