Supinfo signe un partenariat stratégique avec Xerox autour de Codendi

Tendances IT

C’est dans les locaux de Supinfo, l’école d’informatique mondiale et leader en France, qu’a été présenté à la presse l’accord de partenariat signé avec Xerox autour de Codendi, plate-forme Open Source de développement collaboratif. Une plate-forme que les milliers d’étudiants de Supinfo vont désormais utiliser systématiquement pour réaliser leurs projets.

A ma gauche un réseau d’écoles informatique au faîte de la gloire et présents sur tous les continents (Supinfo). A ma droite Xerox, qu’on ne présente plus si ce n’est qu’ici il ne s’agit pas de reprographie, d’impression ou autre activité bureautique, mais de développement via un outil maison, sous Open Source (GNU) créé en 2001 sous le nom de Codex et devenu depuis peu Codendi (www.codendi.com).

Supinfo qui confie chaque année à ses élèves des projets de recherches et de gros développements réalisés en équipe, a changé radicalement de méthode l’an dernier en les plongeant vraiment dans le bain : les 4 000 élèves de Supinfo (6 300 cette année) se voient confiés par des entreprises partenaires de l’école des projets réels au long cours. Sont concernées pas moins de 700 équipes réparties dans tous les coins de l’hexagone et autour de la planète (plus de 33 écoles Supinfo en France et plus encore à travers le monde).

L’intérêt de ces développements est notamment qu’il s’opère en équipe, avec un chef de projet encadrant des élèves de promotions diverses, et à cheval sur plusieurs continents. Le tout sous la pression du client, qui est un « vrai » client…

Supinfo s’est donc mise en quête d’une plate-forme de développement facilitant le travail collaboratif et à distance. Et devinez quelle plate-forme a été choisie ? Celle de Xerox, mise au point par le laboratoire R&D bien connu de Grenoble. Présenté notamment par Christophe Mitenne, le Directeur des Opérations du Xerox Research Center Européen, et Thierry Bidard, Directeur Général de Supinfo, le partenariat institué entre les deux structures va donc consister, dans le cadre d’un projet gagnant-gagnant, à confier Codendi 3.6 aux 6 300 élèves de Supinfo dans les 33 écoles de France et dans le monde (Londres, San Francisco, Montréal, Pékin, Casablanca, etc.). Les élèves-ingénieurs vont donc apprendre à travailler sur le mode collaboratif et à exploiter des outils indispensables pour mener à bien des projets logiciels ambitieux : tracker, gestionnaire de code et de tests, documentation, livrables, etc.

Côté Xerox, qui insiste sur la distribution libre de sa plate-forme (son modèle économique reposant sur la vente de services autour de celle-ci), voit là une bonne occasion de faire parler d’elle et de garder « captifs » des élèves qui, une fois formés sur Codendi, n’auront pas forcément l’idée « d’aller voir ailleurs »…

Pour Christophe Mitenne, « cet accord est une grande satisfaction pour nous. Le fait que Supinfo est sélectionné Codendi comme l’outil de référence pour former ses étudiants au développement logiciel montre que c’est une solution professionnelle de qualité qui répond aux attentes des entreprises. »

Côté Thierry Boidart, le Directeur Général de Supinfo (accompagné du Président Alick Mouriesse), chargé de la Pédagogie et des Affaires Académiques : « Depuis l’année dernière, tous les étudiants de Supinfo sont engagés dans la réalisation de projets informatiques que leur confient nos nombreuses entreprises partenaires. La majorité de ces projets concerne des développements logiciels et nous souhaitons toujours plus professionnaliser la formation de nos étudiants à tous les niveaux de leur cursus. Codendi s’inscrit totalement dans cette perspective : donner à nos étudiants l’accès et l’usage à des outils professionnels pour les rendre réellement opérationnels. »