SanDisk dit non aux 5,8 milliards de dollars de Samsung

Nominations

Le spécialiste californien des solutions de stockage estime que l’offre d’acquisition par Samsung Electronics est sous-évaluée.

A l’unanimité au sein de son conseil d’administration, SanDisk rejette l’offre de rachat de Samsung Electronics. Le fabricant de produits à carte mémoire flash trouve insuffisants les 5,85 milliards de dollars, soit 26 dollars par action, proposés par le groupe coréen.

Dans un communiqué et une lettre aux dirigeants de Samsung, SanDisk qualifie cette proposition “d’insuffisante pour plusieurs raisons et désavantageuse pour les actionnaires”. Il semblerait que le spécialiste californien dans les solutions de stockage cherche à faire monter les enchères…

De son côté, Yoon-Woo Lee, le PDG de Samsung renvoyé à ses calculs, s’est dit “profondément déçu” dans une lettre adressée à son homologue chez SanDisk, selon Reuters. Il déplore que la firme californienne “continue à s’accrocher à des espoirs irréalistes concernant sa valeur boursière et un prix approprié à la fusion”.

Les deux sociétés ont aussi révélé que leurs négociations ont, en fait, commencé il y a quatre mois alors que Samsung Electronics n’avouait qu’à demi-mot être intéressé par un rachat de SanDisk au début du mois de septembre. Le groupe coréen lorgne sur les brevets de SanDisk et notamment la technologie de mémoire 3D pour les semi-conducteurs.

Article publié initialement sur Vnunet.fr