Le marché français du e-Commerce franchit la barre des 10 milliards d’euros au premier semestre

Stratégies Channel

Selon la Fevad, le commerce électronique se porte comme un charme, en dépit du climat plus que morose et de la baisse du pouvoir d’achat et de la consommation dans l’hexagone.

Pour la première fois depuis que la Fevad (Fédération de la Vente à Distance) étudie le e-Commerce hexagonal, la barre symbolique des 10 milliards d’euros de chiffre d’affaires a été atteinte et même dépassée allègrement, au cours du premier semestre 2008 !

Un résultat reposant sur le  panel iCE 30 créé par la Fevad (voir méthodologie ci-dessous) qui montre en l’espèce une croissance de près de 30% d’un an sur l’autre, puisqu’en 2007 le chiffre – déjà en forte progression – s’établissait à 7,7 milliards d’euros.

Ce qui est  impressionnant dans ce chiffre c’est qu’il est constaté sur une période où la consommation globale des français a stagné, voire régressé suivant les secteurs. D’où sans doute ce petit bémol  évoqué par les auteurs de l’étude: une légère baisse du panier moyen au deuxième trimestre par rapport au premier. Sur les six premiers mois toutefois, le montant moyen d’une transaction est de 94 euros, soit une hausse de 3% sur un an.

Autre enseignement de l’étude : il y aurait eu en un an deux millions d’acheteurs supplémentaires sur la toile, soit en tout 21 millions de cyber-consommateurs.

Côté offre, le choix s’étoffe encore, avec un nombre de sites marchands en hausse de 48% à 43 000 (contre 29 000 acteurs un an plus tôt) et ce, dans un nombre lui aussi en croissance de secteurs.

Plus d’infos ICI

Notes sur la méthodologie
Les résultats de cette étude ont été calculés sur la base du panel iCE 30 composé des sites leaders du marché français comme 3 Suisses, CDiscount, Fnac, La Redoute, Mistergooddeal, Pixmania, vente-privee.com ou Voyages-sncf.com. La Fevad a en outre interrogé un panel de plateformes de paiement (Atos Origin, Crédit Mutuel-CIC, Experian, Paypal), totalisant pas moins de 43 000 sites. L’indice global iCE et l’estimation du marché ont été calculés en agrégeant le panel iCE 30 à la valeur des paiements électroniques ‘dédupliqués’ communiqués par les principales plateformes sécurisées de paiement.