Check Point protège tout aussi réellement le virtuel

Tendances IT

Avec le nouveau VPN-1 VE, Check Point entend fournir la meilleure protection pour les applications en environnements virtualisés. Il faut dire que de nombreux périls guettaient… tapis dans l’ombre !

Check Point Software Technologies, le leader mondial de la sécurité Internet, vient d’annoncer le lancement du VPN-1 Virtual Edition (VE). Comme son nom le laisse augurer il s’agit de fournir aux applications virtualisées un haut niveau de sécurisation. Un niveau du même acabit que celui adopté par les grandes entreprises pour leurs réseaux et datacenters.

Au passage, la firme indique qu’elle devient ainsi le premier fournisseur à livrer une solution d’administration unifiée de la sécurité pour les réseaux physiques et les applications virtuelles. Le virtuel demande de la transparence…

Nouvelles méthodes

Pour Check Point, « la virtualisation de plusieurs serveurs au sein d’une seule appliance constitue un nouveau type d’environnement qui requiert de nouvelles méthodes de protection séparant les applications et les informations les unes des autres sans recourir à des appliances physiques de sécurisation. »

C’est dans cet esprit que le VPN-1 VE reproduit la séparation et la sécurisation des applications comme si elles étaient toujours présentes sur des serveurs distincts. En outre cette solution s’intègre sans coup férir dans l’infrastructure de sécurité Check Point des clients afin de faciliter l’administration des appliances et des logiciels Check Point pour les serveurs ouverts. Le tout à partir d’une interface unique pour réduire tant le coût d’usage que la charge d’administration.

« Les systèmes virtuels font partie du réseau et doivent être protégées avec le même niveau de sécurisation que celui fourni par des appliances physiques.» explique Ofer Raz, directeur des plates-formes et de l’infrastructure chez Check Point. Il ajoute : « VPN-1 VE prouve l’engagement de Check Point à protéger les entreprises lorsque de nouvelles technologies arrivent sur le réseau. L’architecture ouverte de Check Point fournit aux entreprises une sécurisation sans pareille, gérée de manière centralisée, autant pour les réseaux physiques que pour les environnements virtuels. »

Et qui de plus impliqué dans la virtualisation que Wmvare pouvait apporter son blanc seing à la solution de Checkpoint ? « Les clients de Check Point peuvent déployer VPN-1 VE en toute confiance, sachant qu’il est optimisé pour les environnements VMware. » affirme William Shelton, le directeur des solutions et produits émergeants chez VMware. Il ajoute « Nous sommes reconnaissants pour la contribution de Check Point aux quelques 800 appliances virtuelles disponibles actuellement sur la place de marché de VMware. »

Pour avoir des informations complémentaires, rendez-vous à l’adresse www.checkpoint.com/products/vpn-1_ve/index.html
Disponible auprès de toutes les représentations de Check Point dans le monde, ou directement auprès de VMware, le VPN-1 VE est vendu sous licence, selon une grille tarifaire disponible ici : https://pricelist.checkpoint.com 

Check Point présentera notamment cette solution à l’occasion du salon VMWorld de Las Vegas du 15 au 18 septembre prochain…