A l’IFA de Berlin, LG et Fujitsu-Siemens dégainent à leur tour leur netbook ATOMique

Stratégies Channel

La concurrence s’intensifie un peu plus sur le segment des netbooks. Le salon IFA de Berlin a été l’occasion pour le coréen LG d’une part, pour le germano-nippon Fujitsu Siemens d’autre part, de dévoiler leur premier netbook. Deux produits, baptisés respectivement X110 et Amilo Mini, qui viennent tous deux avec un processeur Atom à 1,6 GhZ, et vont afficher bien sûr des tarifs agressifs. Des tarifs leur permettant de concurrencer à armes égales les Asus, Acer, Medion, HP, MSI, Airis et compagnie qui, mine de rien, ont su créer en quelques mois un segment majeur de la vente d’ordinateurs en s’appuyant pour la plupart d’entre eux sur les opérateurs ou les distributeurs en téléphonie mobile.

L’IFA de Berlin a donc été pour LG l’occasion de se lancer à tour dans la course frénétique aux netbooks. Baptisé X110, le netbook LG offre un écran 10 pouces (1024 x 600 pixels) et adopte lui aussi un processeur Atom d’Intel cadencé à 1,6 GHz monté sur un chipset 945GSE (les problèmes de livraison du fondeur ne devrait donc pas s’améliorer, d’autant que Fujitsu-Siemens a également opté pour ce processeur au détriment du Celeron pas assez performant ou de Via, voir ci-dessous).

Ce qui distingue le X110, par ailleurs très proche dans le concept du MSI Wind ? L’intégration en standard d’un contrôleur pour cartes SIM et la connexion aux réseaux mobiles 3G et 3G+ (HSDPA). Doté de 1 Go de mémoire vive, le X110, qui pèse à peine 1,19 Kg, offre par ailleurs – comme nombre de ses confrères – un disque dur de 80 Go de capacité, ainsi qu’un port Ethernet et un module Wi-Fi 802.11g. Livré en standard avec une batterie 3 cellules (une batterie 6 cellules, plus endurante, est disponible en option).

Point de Linux ici, mais un Windows XP en édition familiale qui a décidément la vie longue… Prix proposé pour ce X110, disponible sans doute vers la fin du mois de novembre : à partir de 399 euros. On ignore si la connectivité HSDPA serait garantie à un tel niveau tarifaire. A moins qu’un accord avec un opérateur ou un distributeur en téléphonie mobile ne permette un tel exploit…

Amilo Mini, encore plus petit

Fujitsu-Siemens a lui aussi profité de l’IFA pour dévoiler son ultraportable « low cost », aux teintes désormais traditionnelles chez le fabricant germano-nippon : « black and white ». Il est encore plus petit que celui de LG, puisqu’il opte pour un écran de 8,9 pouces de diagonale. En revanche on retrouve l’Atom N270 d’Intel cadencé à 1,6 GHz. Autre point commun avec le X110 : la présence d’un « vrai » disque dur et non de mémoire Flash, comme l’ont popularisé les deux netbooks taïwanais (Asus EeePC et Acer Aspire). La capacité de ce disque dur est déclinable, de 60 à 120 Go. La mémoire vive se situe elle à 1 Go.

L’Amilo Mini adopte un contrôleur Wi-Fi doublé d’une connexion Bluetooth et avec en prime un port Express Card. Côté équipement, on retrouve ce qui a fait le succès des premiers netbooks : une webcam 1,3 mégapixel, un microphone, deux ports USB ainsi qu’une sortie VGA pour sortir sur un « grand » écran. Embarquant lui aussi en standard une batterie 3 cellules, l’Amilo Mini est donné pour peser moins de 1 Kg ! Il devrait débouler dans la distribution avec le LG, soit d’ici la fin de ce mois et s’afficher en prix de base à 399 euros. Comme dans le cas du X110, on ignore pour l’heure si cet Amilo Mini sera adoubé par une opérateur téléphonique ou un distributeur motivé pour le sponsoriser…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur