Le ‘vert’ serait-il passé de mode?

Stratégies Channel

Une étude montre la difficulté des grandes entreprises à prendre en considération la réduction de l’impact environnemental comme facteur déterminant de leurs activités marketing.
(Source: Xerox, via Trimedia)

Les résultats d’une nouvelle étude, menée en Europe auprès des Directeurs Marketing et des Directeurs Financiers de grandes entreprises, révèlent que pour plus de la moitié des Directeurs Marketing (53%), leur entreprise ne cherche pas à réduire l’impact des activités marketing sur l’environnement. 67%des Directeurs Financiers partagent cet avis. C’est l’un des résultats majeurs de l’étude ‘Marketing Success’, menée en mai et juin 2008 auprès de 460 Directeurs Marketing et 167 Directeurs Financiers de grandes entreprises en Allemagne, Espagne, France, Italie, Pays-Bas et Royaume-Uni, publiée aujourd’hui par Xerox.

« C’est un constat a priori assez inquiétant puisque l’étude révèle également que seulement 25% des Directeurs Marketing déclarent que leur entreprise mesure l’impact environnemental des activités marketing, et que seulement 8 % ont des objectifs précis à atteindre en la matière », explique Patrick Bensemhoun, Directeur des programmes Marketing, Xerox Global Services France. « Alors que l’enquête suggère que l’évaluation de l’impact environnemental prend de l’essor, les progrès restent cependant relativement lents. Les entreprises doivent aborder les problèmes d’environnement à tous les niveaux, y compris au département marketing. »

Néanmoins, il est encourageant de noter que la majorité des Directeurs Financiers (67%) et Marketing (45%) pensent que l’évaluation de l’impact environnemental de leurs activités prend une plus grande importance. L’enquête a également établi que, pour 33%des Directeurs Marketing, le passage au marketing online s’accorde avec leurs politiques d’évolution vers un marketing plus respectueux de l’environnement.

Au sein des grandes entreprises françaises, une très large majorité des Directeurs Marketing (76%) et Financiers (85%) trouvent que les politiques d’environnement et de développement durable orientent significativement la façon de conduire les activités marketing. Cependant, l’étude révèle un écart important entre la perception et la réalité de l’engagement sur ces politiques : alors que 8% seulement des Directeurs Marketing déclarent avoir des objectifs environnementaux à atteindre, la majorité des Directeurs Financiers (50%) s’accordent à dire que de tels objectifs sont bien définis au sein des services marketing de leurs entreprises.

Ian Parkes, directeur de Coleman Parkes, commente les résultats de l’étude menée par son cabinet : « L’environnement est vraiment un sujet d’actualité, tant pour les Directeurs Marketing que pour les Directeurs Financiers, et les initiatives online et numériques mises en place peuvent contribuer à réduire l’impact du marketing sur l’environnement. Mais seulement 11% des Directeurs Marketing considèrent l’impact sur l’environnement comme l’un des points clés pris en compte lorsqu’ils conçoivent une campagne de marketing. Il semble que de nombreux Directeurs Marketing ne prennent pas encore ces problématiques suffisamment au sérieux, et ne manifestent pas jusqu’ici d’engagement réel pour celles-ci. »

« Nous ne pensons pas que le ‘vert’ soit passé de mode, mais nous sommes surpris de ne pas voir les entreprises maintenir leur élan environnemental dans tous leurs domaines d’activités. Xerox s’engage à aider ses clients à minimiser leur impact sur l’environnement, ainsi qu’à réduire leurs coûts et à augmenter leur productivité. Les résultats de cette étude montrent que les entreprises en Europe ont encore du chemin à parcourir, notamment en matière d’évaluation de l’impact sur l’environnement, de définition des objectifs à atteindre et de mise en valeur des résultats obtenus» conclut Patrick Bensemhoun.

Source : Xerox, via Trimédia

Méthodologie de l’étude

L’étude a été menée auprès de 460 Directeurs Marketing et de 167 Directeurs Financiers (627 interviews au total) dans les pays suivants :
Royaume-Uni 100 (interviews)
Allemagne 103
Espagne 106
Italie 109
France 102
Pays-Bas 107

Les interviews ont été limitées aux grandes entreprises dans chaque pays. Aucun quota par secteur industriel n’a été appliqué. Les interviews ont été réalisées en mai et juin 2008, avec une durée moyenne par interview d’environ 15 minutes pour les Directeurs Marketing et de 10 minutes pour les Directeurs Financiers. Toutes ont été menées par des enquêteurs formés conformément aux directives IQCS, et la totalité du projet a été conduit dans le plus strict respect du Code de conduite MRS.