Comment Sinequa réagit au lancement du moteur de recherche CUIL

Stratégies Channel

Le lancement remarqué du moteur de recherche CUIL (www.cuil.com) illustre une évolution majeure de la demande du grand public. Les utilisateurs sont souvent frustrés face au tri à effectuer entre des réponses pertinentes et des réponses commerciales : le manque d’analyse du contenu par les principaux moteurs de recherche actuels et surtout le manque de contexte fourni autour d’une réponse ne permet pas d’interagir avec le moteur pour finalement arriver à la bonne information, notamment en précisant par rapport à des critères contextuels (géographiques, sémantiques, liés à l’usage qu’on veut faire de l’information…).

Par Jean Ferré, Président & CEO de Sinequa.

Dans le monde de l’entreprise, ce problème est démultiplié, il  s’agit en fait de permettre à l’intelligence collective d’émerger (chacun à accès aux connaissances de l’autre) sans que cela ne déstabilise les schémas d’organisation. L’accès rapide à la connaissance est évidemment critique pour les utilisateurs d’un moteur de recherche interne fédérant l’accès à des millions de documents répartis dans des dizaines, voire des centaines de sources sous de nombreux formats et logiques de rangement… La capacité pour l’utilisateur de prendre une décision “informée” plus rapidement et d’en garder trace est un facteur clé de productivité et de compétitivité pour le salarié comme pour son entreprise.

Par conséquent, pour répondre à ce marché toujours plus mûr et exigeant, les solutions d’accès à la connaissance doivent être fiables, rapides et économiques à déployer sur de nombreuses applications, tout en répondant aux demandes des entreprises telles que respect de la sécurité d’accès (il ne faut accéder qu’à ce qui est autorisé), facilité d’usage en s’adaptant à chaque type de profil (un chef de chantier et un directeur financier n’ont pas les mêmes modes d’accès à l’information, n’utilisent pas les mêmes logiciels et ne sont pas habitués aux mêmes ergonomies et interfaces), la capacité à incorporer le vocabulaire et les langues de chaque entreprise (le mot clé est le plus petit commun dénominateur, mais on parle souvent des mêmes choses avec des vocabulaires différents pouvant aller jusqu’aux acronymes ou au jargon métier) etc.

Sinequa répond précisément à ces besoins et s’est spécialisé depuis 4 ans – autour de sa technologie linguistique et sémantique développée en vingt années – à la résolution de ce problème d’entreprise. Le nombre de déploiements de la solution maintes fois primée Sinequa CS est en constante progression. La demande est en phase avec l’offre de Sinequa qui a de ce fait cru 6 fois plus vite que le marché dans un environnement toujours plus exigeant, gagnant de nombreux appels d’offres très compétitifs devant les solutions d’ancienne génération ou devant les solutions issues des moteurs Internet. En outre, dans un contexte économique incertain, le coût d’exploitation particulièrement bas de Sinequa CS par rapport à ses concurrents en fait plus que jamais la solution de référence.

Jean Ferré, Président & CEO de Sinequa