Les Smartphones au microscope de Canalys

Stratégies Channel

L’institut d’études britannique Canalys a étudié une nouvelle fois le marché des Smartphones et constate une croissance toujours soutenue, bien qu’un peu plus molle, ainsi qu’un regain d’activité des modèles Wi-Fi et dotés de puces GPS.

Les faits saillants de l’étude, en résumé :
*  Sur la zone EMEA, les livraisons de smartphones ont atteint les 12,6 millions d’unités sur Q2 2008, soit une croissance de 28% sur la même période par rapport à l’an dernier.     * Mais la croissance s’est ralentie par rapport à Q1 2008, où la croissance observée était de 44% ; la croissance sur Q2 est même la plus faible depuis 18 mois.
* Cependant, c’est le second semestre le plus important pour les livraisons de Smartphones dans la région.
* 38% des smartphones écoulés embarquaient un GPS, 58% le Wi-Fi et 13% un écran tactile.

L’institut britannique Canalys a donc, dans sa dernière étude en date, déterminé l’évolution du marché des smartphones au cours du second trimestre, exclusivement sur la zone EMEA. Cette étude est à prendre cependant avec des pincettes, car elle exploite en fait les chiffres des constructeurs fournis à Canalys. 

Les tendances observées sont malgré tout probantes : 38% des livraisons de smartphones sur la zone EMEA concernent des modèles munis d’une puce GPS et 58% offrent le Wi-Fi. Le boom des HTC, LG, Samsung et bien sûr iPhone fait que sur Q2 les ventes de modèles à écran tactile ont représenté 13% de l’ensemble. 13% d’un gâteau estimé à 12,6 millions de smartphones par Canalys. Cela marque une progression de 28% d’un an sur l’autre. Un retour à la croissance après un premier trimestre en berne, qui reste loin de la croissance observée sur Q1.

« Aujourd’hui, de nombreux utilisateurs ne tirent pas pleinement parti de toutes les fonctionnalités de leur smartphone », a déclaré Pete Cunningham, analyste principal chez Canalys. “Le coût d’utilisation de certaines fonctions reste un grand obstacle, bien que plus que la disponibilité de débits élevés, et la facilité d’usage de certaines applications doit encore s’améliorer sur de nombreux appareils. Les gens restent méfiants quant au fait que certaines fonctions puissent vider leur batterie au point de ne pas leur permettre de passer des appels. L’autonomie de la batterie ne bénéficie pas en effet de l’activation du GPS et du Wi-Fi, pas plus que de la présence d’un grand écran lumineux pour la navigation GPS ou sur le Web. Mais il est clair qu’il y a une réelle demande pour des caractéristiques évoluées et ces applications ; les progrès de la technologie des batteries devrait permettre d’importants changements dans les habitudes d’utilisation, eu égard aux nombreux services induits par l’utilisation de ces appareils ».

Côté fabricants, Nokia reste leader, suivi de RIM, HTC, Motorola puis Samsung. Apple semble ne pas avoir réellement été estimé à la hauteur de ses ventes sur la zone (l’iPhone n’est présent à la vente que dans certains pays, pas dans tous, mais est N°2 ou N°3 en France par exemple). En termes de parts de marché, Nokia s’affiche à 71,2% avec 8,95 millions de smartphones écoulés. RIM en aurait écoulé lui 900 000 (soit 7,2% de PDM) et HTC atteindrait 7% de PDM pour 881 000 terminaux écoulés. Le coréen Samsung et l’américain Motorola sont en dessous mais ont littéralement doublé leur nombre de terminaux écoulés sur Q2.

http://www.canalys.com/pr/2008/r2008082.htm