Nero, du liquid media à Nero 8 en passant par l’OEM et les promotions estivales

Stratégies Channel

Patrick Peeters, le Directeur Général EMEA de Nero, était dans nos locaux il y a quelques jours pour évoquer avec nous la situation de l’éditeur, l’état de sa distribution, les promotions du moment autour de Nero 8 – son logiciel phare – ainsi qu’une opération OEM avec Packard-Bell.

Patrick Peeters a le sourire. Le Directeur Général de l’éditeur Nero est somme toute assez satisfait du succès rencontré par son logiciel phare Nero 8, qui se vend bien un peu partout en Europe. Et notamment en France, où pas moins de 55 000 exemplaires ont été écoulés par la distribution (au détail ou en ligne, chiffre fourni fin juin). La distribution de ses logiciels « en boites » est essentiellement confiée en France à deux grossistes : Innelec Multimédia et Apacabar.

Globalement, la firme fondée en 1995 et dont les bureaux se trouvent à Karlsbad en Allemagne, se porte bien et emploie à ce jour pas moins de 400 employés dans le monde. Son chiffre d’affaires a dépassé les 100M$ au cours de l’exercice fiscal 2007.

Nero ne veut pas qu’on l’enferme dans une vision étriquée de son activité. De fournisseur d’applications de gravure, elle veut aller au-delà du PC et devenir un leader mondial et global dans les médias numériques, en permettant aux utilisateurs de ses solutions d’aller de la création de contenus à leur distribution massive et leur échange entre personnes en tous lieux et sur toutes sortes de dispositifs fixes et portables.

D’où le concept de « Liquid Media » que Nero veut pousser d’ici la fin de l’année. La métaphore est subtile et rafraîchissante par temps de canicule: le media est comme de l’eau, il doit pouvoir « couler » entre toutes sortes de dispositifs et non pas seulement s’échanger entre ordinateurs ou d’ordinateur à une platine DVD de salon.

Les moyens d’aboutir à une telle ambition sont nombreux :
– Les logiciels Nero doivent permettre de diffuser aisément toutes sortes de contenus au sein d’un réseau local (principalement à domicile, avec la vague des NAS et autres Home Servers)
– Ils doivent permettre l’importation et le partage de contenus sur et en provenance du Web
– Ils doivent savoir créer des fichiers MP3 à partir de sources analogiques (vinyl) ou partiellement numériques (CD-Audio)
– Ils doivent faciliter la vie des utilisateurs quand il s’agit de créer et d’éditer des vidéos puis de les graveurs sur supports optiques (DVD, Blu-Ray)
– Ils doivent rendre évidentes les sauvegardes de documents personnels et de médias
– Last but not least : ils doivent faciliter le déplacement de contenus entre périphériques et leur gestion, indépendamment de toutes les protections

Pour M.Peeters, les ambitions de Nero pour la fin de l’année sont ambitieuses mais raisonnables eu égard aux moyens mis en œuvre. Le succès dépend d’abord d’une consolidation voire d’un accroissement du nombre de partenaires directs ou indirects de l’éditeur, il va de paire avec une présence mondiale qui ne doit pas se faire au prix d’une mauvaise compréhension de chacun des marchés locaux (qui ont leurs spécificités et leur mode propre de fonctionnement), enfin il est lié à un effort de Nero en matière d’offre adaptée au marché et aux besoins des utilisateurs. « Nero doit avoir un temps d’avance sur ses concurrents et être précurseur, agir fortement sur l’évolution du marché. »

Les dernières annonces d’importance

– Dans le domaine de l’OEM, qui ne représente certes que 6% du CA en Europe contre plus de 20% dans le monde, Nero a récemment apporté sa technologie SecurDisc à PLDS (Philips & Lite-On Digital Solutions). A travers une solution combinant matériel et logiciel, cette technologie est intégrée aux nouveaux lecteurs optiques de Lite-On et offre une gamme complète de fonctions relatives à la sécurité des données : chiffrement avec mot de passe, signature numérique, protection contre la copie pour les fichiers PDF, etc.
– Nero a également signé un accord avec le constructeur Packard Bell, celui-ci ayant choisi de livrer gratuitement Nero 8 Essentials avec ses nouvelles gammes de PC portables et de bureau. Jusqu’ici Packard Bell fournissait le concurrent Sonic de Roxio.
– Depuis la mi-juin, Nero a institué une promotion estivale qui s’achèvera, comme les amours estivales, à la fin de l’été… Pour tout achat ou mise à niveau de Nero 8 sur les marchés de détail et via sa boutique en ligne EMEA, l’éditeur offre Steganos Safe 2008, une solution de sécurité d’une valeur indicative de 30€ (prix public). Patrick Peeters commente : « Les solutions uniques de protection des données et de génération de mots de passe de Steganos complètent à la perfection les fonctionnalités et la technologie Nero 8 afin de permettre aux utilisateurs de profiter au mieux de la vie numérique. »