HP OfficeJet J6410 : une multifonction intéressante pour les PME

Produits & Services

Un MFC ‘tout-en-un’ jet d’encre dans la lignée des nombreux modèles lancés au fil des ans par HP. L’Officejet J6410 s’acquitte avec vaillance de sa tâche après une installation longuette.

Ce produit touche à tout, faisant à la fois office d’imprimante, de copieur, de scanner et de fax, n’est pas très cher à l’achat (environ 230 euros TTC) et relativement économe à l’usage, pour peu que les volumes d’impression soient « raisonnables ». Elle peut utiliser pour ce faire des cartouches mono blocs avec 2 capacités possibles, dont l’une (350XL) à « haute capacité » permet d’imprimer jusqu’à 1 000 pages en noir pour un coût à la page fort économique.

La finition “tout plastique” du produit peut rebuter. En revanche, sa compacité plaira aux PME en manque de place. D’autant que sa compatibilité Ethernet et WiFi permet de la positionner où l’on veut (ou bien où l’on peut). Au-delà, l’OfficeJet J6410 se connecte en USB 2.0 et s’avère compatible Pictbridge (pour imprimer directement des clichés depuis un APN à cette norme).
Imprimante en noir et blanc (31 ppm), en couleur (25 ppm) et en recto-verso, l’Officejet J6410 dispose d’un bac de 250 pages, d’un chargeur auto de 35 pages et offre une belle sélection de fonctions pour gagner du temps dans la gestion de ses documents : à partir du panneau de contrôle, archivage direct vers un dossier partagé sur le réseau ou envoi vers un email, renvoi des fax sur un PC, etc.

Longue à installer, plaisante à utiliser

Tout cela est accessible après une installation, que nous avons trouvé particulièrement longuette (sous Windows XP Pro). La qualité d’impression est bonne, notamment pour les travaux composites (par exemple en sortie d’un tableur). Il ne s’en sort pas si mal non plus en photo (avec ses encres pigmentées hexachromiques), même si sa vocation première ne se situe pas dans ce registre.
Côté copieur et télécopieur, c’est de la belle ouvrage. On apprécie notamment la gestion du trafic de télécopies avec 100 numérotations rapides programmables et sa conservation en mémoire des 100 dernières pages faxées. Evidemment, pour utiliser cette fonction, il faut disposer d’une ligne analogique (sinon on peut utiliser la ressource fax to mail).
De dimensions assez réduites (47.6 cm x 47.3 cm x 25.8 cm pour 7,7 kg), cette MFC devrait satisfaire les besoins courants des PME et des professions libérales. Mais elle a fort à faire sur le marché avec la concurrence (Canon, Epson, Lexmark, Brother, etc.) qui disposent tous dans leurs gammes des modèles susceptibles de concurrencer efficacement l’OfficeJet J6410.