AMD adoube Dirk Meyer à la place d’Hector Ruiz

Nominations

Sept trimestres consécutifs de pertes et le PDG d’AMD se fait débarquer. Depuis six ans à la tête du concurrent emblématique d’Intel, Hector Ruiz laisse la place à Dirk Meyer.

Le CEO d’AMD Hector Ruiz s’en va après six ans d’activités pour le moins chaotiques de la firme dont il avait la responsabilité et surtout sept trimestres consécutifs de pertes. A sa place, le board d’AMD a nommé Dirk Meyer, ancien directeur des opérations. Un changement plus que symbolique qui intervient après l’annonce de nouvelles pertes substantielles d’AMD : – 1,19 milliard de dollars au second trimestre, soit presque deux fois plus qu’à la même période de l’an passé.

Bien qu’Hector Ruiz soit maintenu au sein du conseil d’administration de la firme, avec la conservation de quelques responsabilités à la clé, c’est bien Dirk Meyer, un ingénieur de 46 ans, qui devient l’homme fort d’AMD. Dirk Meyer est notamment connu et populaire pour avoir été à l’origine de la gamme de processeurs Athlon.
Dans son communiqué d’annonces de résultats, AMD reconnait que ses résultats financiers sont décevants, mais elle se déclare toujours optimiste sur son avenir à moyen terme. “Bien que nous ayons eu un trimestre financièrement décevant, l’adoption par les clients de nos nouveaux produits processeurs et graphiques et de nos dernières offres de plates formes est forte, et nous observons une amélioration de la tendance sur nos activités”, a déclaré Robert J. Rivet, directeur financier d’AMD.

Un signe du renouveau ? La confirmation du Bobcat

En dépit de rumeurs répétées d’abandon par AMD du projet de concurrent au processeur Atom d’Intel, dédié aux netbooks et autres mini-PC, le fondeur va bel et bien se lancer dans l’aventure qui parait stratégiquement nécessaire à son redressement. Dirk Meyer, le nouveau CEO, avait confirmé il y a quelques jours l’intérêt renouvelé d’AMD pour ces puces à basse consommation, même si Geode (la précédente génération) n’avait pas rencontré le succès escompté. Selon diverses sources, Bobcat serait disponible pour la fin de l’année et devrait être cadencée à 1 GHz jusqu’à 1.2 GHz. Elle disposerait de 128 Ko de cache L1 et 256 Ko de cache L2. Compatible avec les instructions 64 bits, la nouvelle puce reposerait sur un bus HyperTransport à 800 MHz et embarquerait un contrôleur-mémoire intégré accueillant de la DDR2 à 400 MHz monocanal. Les observateurs du marché restent toutefois sceptiques sur la capacité d’AMD à rattraper rapidement son retard dans ce domaine, sur Intel (qui annonce le Mooreston pour 2009) et même sur le spécialiste du genre VIA qui a annoncé de son côté le Nano. Wait and see…