Un nouveau serveur Nas plus extra chez D-LINK

Stratégies Channel

Le fournisseur de solutions réseaux pour les particuliers et les professionnels vient d’ajouter à son catalogue un nouveau serveur NAS Gigabit.

Un nouveau serveur qui prend en charge le partage et la gestion des données, est doté de quatre slots et permet de stocker documents, fichiers, vidéos et musique en les centralisant pour tous les utilisateurs du réseau. Au-delà des frontières du réseau local, l’intégration d’un serveur FTP rend les données accessibles depuis Internet.

Conçu et commercialisé pour correspondre aux attentes spécifiques des PME en termes de sécurité et d’efficacité pour le partage des données, le NAS DNS-343 (c’est son nom) présente un intérêt supplémentaire: les informations sur la capacité et les réglages s’affichent directement et distinctement via l’écran OLED en façade de l’appareil.
 
Détails techniques
•    1 Port Gigabit Ethernet 10/100/1000Mbps
•    Capacité d’accueil de 4 disques durs SATA%uF02A (4 terabytes maximum)
•    1 port USB 2.0 pour imprimantes
•    4 modes de gestion : JBOD (Just a Bunch Of Disks), RAID0, RAID1 et RAID5
•    Microsoft Active Directory Server
•    FTP, iTunes et UPnp-AV-Server intégrés (Universal Plug and Play)
•    Logiciel de sauvegarde intégré
•    Compatible avec Windows, Linux et Mac
•    Ecran OLED (informations de capacité et réglages)

La capacité maximale de stockage est 4 terabytes (4 x 1To). A noter qu’aucun outil ou câble n’est nécessaires pour l’installation et que quatre modes de gestion des disques durs sont possibles :
 •    Le « Just a Bunch Of Disks » (JBOD) qui combine tous les disques durs en un seul.
•    Le RAID0 (Redundant Array Of Independent Disks) qui divise les disques durs en deux blocs interconnectés de même taille afin d’augmenter les vitesses de lecture et d’écriture.
•    Le RAID1 qui duplique les données par réflexion sur le disque adjacent.
•    Le RAID5 qui finalise l’archivage redondant des informations sur plusieurs disques durs de manière simultanée. Cela augmente le débit de lecture des données et évite les pertes liées à des défaillances inattendues.
Cela permet l’installation de plus grands disques redondants. De cette façon, l’espace restant des matrices (RAID 1 ou RAID5) est disponible en cas de panne de l’un des disques. Les informations sont à nouveau disponibles entièrement après une courte période de reconstruction suivant le remplacement du disque défaillant.
 
Chez D-link on insiste sur la simplicité de l’accès à la gestion simplifiés et sur le côté pratique de la configuration. Relié au Microsoft Active Directory Server, le DNS-343 archive et gère toutes les données selon des protocoles de sécurité professionnels. Le répertoire attribue des autorisations d’accès, des permissions pour les logiciels ainsi qu’un espace d’archivage suffisant pour les utilisateurs et les besoins du réseau. De plus, la définition de codes d’accès évite les intrusions en cas de données sensibles. Il est donc possible de vérifier que certain utilisateurs n’accèdent qu’au contenu qui leur est destiné.  Le logiciel D-Link Easy Search Utility reconnaît le périphérique sur le réseau et connecte les disques. Le DNS-343 apparaît automatiquement comme une partie du réseau après quelques étapes. Le logiciel de sauvegarde intégré permet la sauvegarde manuelle, échelonnée ou continue des données.
 
Le DNS-343 devrait être disponible dans les prochaines semaines au prix public conseillé de 800 euros HT (sans disque dur bien sûr).
%uF02A