La sauvegarde Web pour le Channel

Tendances IT

Les VARs devraient se poser 3 questions fondamentales avant de choisir un partenaire de sauvegarde Web.

Plus les petites sociétés se développent, plus elles ont besoin de protéger leurs données, que ce soit des « catastrophes », des vols ou bien des erreurs de manipulation. Un certain nombre de sociétés de sauvegarde Web sont désormais présentes sur ce marché et certaines proposent même des programmes « Channel » bien développés pour lesquels elles font appel à des VARs. Parmi ces sociétés, on compte Asigra, Zmanda, LogMein, Storage Guardian, Vembu Technologies et Intronis Technologies.

Il y a 3 questions fondamentales que les VARS devraient se poser avant de choisir un partenaire de sauvegarde.

Premièrement, combien de données transitent-elles via Internet et combien de temps la sauvegarde initiale prend-elle ? Il faut parfois plusieurs jours pour sauvegarder de gros volumes de données (c’est-à-dire des dizaines de gigas) envoyés via Internet. Faire localement des copies d’images et ensuite les sauvegarder progressivement via Internet peut s’avérer être une meilleure solution, de même qu’optimiser la bande passante Internet d’un client. « Optimiser une bande passante coûte cher et, pour cette raison, certains ne dépassent pas la limite des 4TB de données » explique John Leek, Directeur de Technologie pour NetStandard. « Franchir cette barrière est synonyme d’optimisation de la bande passante afin que les données puissent être sauvegardées toutes les nuits ». NetStandard est un MSP (fournisseur de services de gestion) et le centre de données externalisées qui vend sa propre solution de sauvegarde basée sur Asigra, s’appelle Data Safe. La société gère actuellement plus de 60 Tb de stockage de données. Todd Walh, Président de Technology Force, revend les services de LogMeln. Il souligne le fait que les VARS doivent bien comprendre dans quelle mesure les données sont protégées. « Lorsque vous avez beaucoup de données, il peut se passer des jours voire des semaines avant que vous ne les récupériez » dit-il.

– Le deuxième point à prendre en compte, lorsqu’on recherche les services d’un partenaire de sauvegarde, est le stockage de données. Il faut savoir qui possède les serveurs de stockage, comment les données y seront stockées et à quel endroit. Selon Wahl, ce qu’il apprécie chez LogMeln est le fait de pouvoir posséder le dépôt de stockage, ce qui offre une plus grande sécurité à ses clients. Les autres services de sauvegarde qu’il propose, comme ElephantDrive et JungleDisk, utilisent le dépôt de stockage d’Amazon.com S3. Grâce à ces services, Technology Force offre des moyens de protection à moindres coûts mais la société n’en demeure pas moins tributaire des centres de données d’Amazon.com’s pour l’entretien des serveurs. Tout se passe bien tant qu’Amazon ne connaît pas de panne de courant, ce qui s’est produit en début d’année et ce pendant plus d’une journée. Lorsque les données des clients sont stockées, elles sont de préférence codées et compressées. « Nos clients apprécient notre solution car ils ont des besoins qui nécessitent un stockage codé et externe des données » nous dit Leek.

Pour finir, il faut voir si la sauvegarde fait partie d’une offre globale de services de gestion ou bien si le VAR est un fournisseur de sauvegarde spécialisé. Il y a des professionnels et des « arnaqueurs » qui envisagent les choses sous le même angle : Un fournisseur de services de gestion à but généraliste peut offrir des services complémentaires et être une source de revenus, alors qu’un fournisseur de sauvegarde spécialisé peut développer une plus grande expertise y compris un soutien auprès des clients n’utilisant pas Windows ainsi que des données situées sur un serveur. « Pour nous, le client idéal d’un VAR a lui-même de nombreux clients … Des clients dans le domaine financier et médical par exemple sont à la recherche de quelque chose de plus fiable qu’un enregistrement sur cassettes» explique Leek. Lakshmanan Narayan, co-fondateur de la société Vembu explique : « D’après notre expérience, les SMB désirant acquérir un système de sauvegarde en ligne, achète surtout leur tranquillité d’esprit. Leur fournisseur de services IT habituel est certainement mieux placé pour leur fournir ce service. » Wahl suggère lui que les VARs proposent des services complémentaires comme la possibilité de graver des copies sur DVD ou de livrer sous 24h un nouveau disque dur avec les données pré-installées.


David Strom (Channel Insider US)

David Strom est un journaliste freelance, consultant, blogger et podcaster et peut être joint à l’adresse: david@strom.com.
L’article en version originale se trouve
[ICI]